Les amis de Mei Lin

Alerte enlèvement

Les Bouchers de Quzhi sortent un peu sonnés du palais de la Reine Mère, lorsque Oiseau Migrateur repère une tache de couleur dans les fourrés où eux-mêmes s’étaient cachés pour surveiller les lieux peu de temps auparavant. Ils y trouvent Rosée du Soir, la jeune lingère bavarde qui avait sympathisé avec Oiseau Migrateur. Un peu ébouriffée, elle leur explique qu’elle était revenue en retard après avoir passé la nuit avec son amoureux, et semble terrifiée à l’idée d’être prise dans la rafle à laquelle elle vient d’échapper par miracle. Elle supplie Oiseau de ne pas l’abandonner à son triste sort…

Phénix des Etoiles s’esquive bientôt en annonçant qu’il va voir son épouse. Yii semble alors entrer en transe, les yeux rivés sur une petite tache rouge au sol à ses pieds, et dit à ses compagnons d’une voix hachée qu’un danger menace Jasmin d’Eté et qu’ils doivent impérativement la rejoindre au plus vite. Tous prennent alors leur envol pour suivre Phénix jusque chez Men Bing, où Jasmin réside depuis quelques jours. Ils trouvent la porte enfoncée, les meubles renversés et fracassés, Jasmin allongée au sol et un homme penché sur Lia, l’épouse de Men Bing, qui elle-même repose dans une mare de sang. Herbe Azur les ausculte rapidement et constate que si Jasmin a “seulement” reçu des coups au visage, Lia a été poignardée à l’abdomen et se trouve entre la vie et la mort. Il s’applique aussitôt à tenter de la sauver, laissant Nam Qen, le médecin du quartier et ami de la famille, s’occuper de Jasmin.
Celle-ci, quand elle reprend conscience, leur raconte comment quatre hommes sont arrivés en l’absence de Bing et les ont menacées, exigeant qu’elles leur donnent l’argent du syndicat. Devant leur refus, ils ont poignardé Lia, fouillé la maison et enlevé Pivoine et Azalée, les petites filles du couple ; ils ont laissé un mot à Men Bing lui fixant un lieu de rendez-vous (l’auberge du Chat qui louche, aux tréfonds du quartier des docks) pour échanger ses enfants contre l’argent, et ont assommé Jasmin qui tentait de les empêcher de toucher aux fillettes…

Une fouille rapide et une enquête de voisinage ne donnent pas grand résultat, Nam Qen semble très embarrassé par leurs questions, mais Jasmin réalise des portraits détaillés des agresseurs. Bing, quand il revient d’un rendez-vous avec Heng Hun, un grand patron qu’il tente de persuader de participer au pot commun pour les ouvriers, passablement dégoûté de s’être déplacé pour rien. Il est furieux en découvrant ce qu’il s’est passé, mais accepte de laisser les Bouchers chercher ses enfants. Tandis que Herbe Azur poursuit ses soins et que Phénix reste pour s’occuper de jasmin, Oiseau, Pinceau de Jade et Roseau d’Acier se dirigent vers le quartier des docks, et commencent à rechercher les malandrins grâce aux portraits. Ils finissent par en repérer un, Hong Po, qui, se voyant traqué, prend la tangente pour rentrer discrètement – mais pas assez – chez lui. Assailli dans son appartement miteux, il leur donne les noms de ses camarades (Li Bak, cerveau de l’affaire, Ze Fang, auteur du coup de couteau, et Qu Pi, qui s’est emparé des enfants), explique qu’un seul était en contact avec le commanditaire, et que lui-même n’en sait pas plus. Il leur indique néanmoins où trouver l’ami qui l’a mêlé à l’affaire. Celui-ci, pris de court à son tour, ne peut leur dire où trouver ses compères mais sait que l’un d’eux a emmené les fillettes au Palais de Chang-E, un bordel de luxe au sud du quartier des Plaisirs. Ni une ni deux, tous trois se précipitent. L’uniforme de la garde leur ouvre facilement les portes et leur assure la coopération du portier, qui, apprenant que les petites filles n’étaient pas orphelines, les restitue sans faire d’histoire et se joint même à eux pour retrouver le “vendeur” dans son bar favori, où il a déjà commencé à boire l’argent de la vente. Le portier, Bras de fer, rosse le truand dans l’arrière-salle, récupère son argent et abandonne le prisonnier aux Bouchers. Ceux-ci parviennent finalement à mettre la main sur le quatrième homme, qui cnfirme les déclarations de ses complices : ils ont été engagés par Luon Qi, un contremaître de la fonderie de Heng Hun, même s’ils ont un peu outrepassé les consignes d’origine.

Une fois les enfants rendus à leur père, les Bouchers se rendent à la fonderie et arrêtent le contremaître avec pertes et fracas, mais celui-ci ne tarde pas à être libéré faute de preuve et menace même de les attaquer en justice pour violences policières…

Cette demi-victoire laisse un goût amer aux Bouchers, qui ne disparaît même pas lorsqu’ils apprennent, quelques jours plus tard, que le contremaître a été égorgé dans une ruelle par une bête sauvage. Men Bing les remercie chaleureusement pour leur aide, et surtout d’avoir sauvé ses enfants, et leur demande de le tenir au courant s’ils engagent une action contre Heng Hun, qu’il soupçonne comme eux d’avoir tout organisé, même s’il est impossible pour l’heure de le prouver…

Et finalement, Rosée du Soir se retrouve à s’occuper de la maison le temps de la convalescence de Lia, sauvée in extrémis par Herbe Azur.

Comments

ryohkoh

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.