Yanshan

Ville située loin au nord de la commanderie de Naohan. Il y a à peu près une génération, les tensions avec les tribus xiongnu empirèrent et la ville fut pillée, dévastée, ses murailles éventrées et la plupart des citadins rescapés ne durent leur survie qu’à leur fuite dans les montagnes.

Depuis Yanshan s’est reconstruite comme elle pouvait mais garde les stigmates de la bataille. Composée de quelques centaines de maisons réellement habitées et d’une population de moins de trois mille habitants, elle donne à tous les visiteurs une impression étrange. Bâtie dur des ruines, par une population traumatisée, elle ne respecte aucune règle élémentaire du fengshui et nombre de ses bâtisses prennent appui sur les restes dévastés des anciennes murailles. Celles-ci sont aujourd’hui parfaitement intégrées au décor, mais tout dans la ville semble trop grand, surdimensionné.
Le centre de la ville est plutôt désert, les constructions se sont faites en périphérie. N’en reste qu’un caserne pouvant accueillir un petit millier de soldats (mais la garnison n’en compte que cent cinquante), un enclos gigantesque (autrefois le lieu du marché et de la foire aux bestiaux), et quelques modestes maisons servant à la fois de tribunal et de locaux au magistrat et à ses aides.

Magistrat : Mok Shi Min
père de Mok Shi Tung, autrefois fiancé à une princesse xiongnu
Assistants : Hang Fu, jeune lettré ; Tsui Fong, fidèle bras droit du magistrat ; Hek Sum, le plus ambitieux et le seul des trois originaire de Yanshan.
Chef de la garnison : Wan Yei, dont le père occupait la même fonction lors de la chute de la ville

Figures locales :
- Demi-Livre, tenancier de l’auberge A la Croisée des Chemins
- Sze, “rebouteux” à moitié fou qui rôde à la périphérie de la ville et se fait régulièrement tabasser par les jeunes du village – Mei Lin a pris sa défense quand elle en a été témoin.
- L’oncle de Ping, sa femme, son fils et sa fille, qui ont bien accueilli leur neveu/cousin et ses camarades

Yanshan

Les amis de Mei Lin ryohkoh